Impédance contrôlée

L'objectif d'un câble où d'une piste est de transférer un signal d'un composant a un autre, sans perte de puissance/vitesse lorsque l'ensemble des impédances sont adaptées.PhotoFpresIM

 
  • CITS900S4 : contrôle des impédances
  • Exemple de coupon pour les mesures
  • Coupon multi-signaux
  • Sondes de contrôle
  • Logiciel CITS de contrôle
PhotoMCpresentation

Explication :
- Pour comprendre facilement a quoi sert une impédance contrôlée, il faut penser a un câble coaxial de télévision.
- Ces câbles sont constitués d'une partie centrale (l'âme), d'un isolant, d'un blindage et d'un isolant externe principal (gaine).
- Chaque section de l'âme où la distance d'isolement entre l'âme et la masse, est soigneusement calculée en fonction des objectifs ohmiques désirés.

Cable TV Signaux de télévision


- Il existe plusieurs type de câbles avec des valeurs ohmiques différentes exactement comme avec les pistes (signaux) des circuits imprimés. 
- L'impédance se mesure en Ohm (Ω) mais ne dois pas être confondue avec la résistance (même symbole):
                  - La résistance à une caractéristique de courant continu
                  - L'impédance à une caractéristique de courant alternatif

Signaux standards couramment utilisés

Principales caractéristiques faisant varier les objectifs d'impédance :

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte :

  • Caractéristiques des pistes : largeur, épaisseur de cuivre
  • Le type de piste : pistes simples, paires différentielles, avec sous sans guide d'onde
  • La position du signal par rapport au blindage, guide d'onde où signaux en interne
  • Le vernis épargne qui joue un rôle important sur les couches externes
  • L'isolement entre les signaux et les plans de masses supérieurs, inférieurs
  • Le diélectrique des matériaux utilisés qui sont dépendant :
    • du fournisseur de matière (fonction des contenus résineux et des trames de verre)
    • du type et des références de matière pour un même fournisseur
    • des épaisseurs de pregs, de stratifiés 

A télécharger :
- Téléchargement des caractéristiques faisant varier les résultats d'impédance


Elaboration d'un dossier d'impédance contrôlée :

Dans un soucis d'optimiser le temps qui nous est alloué et afin d'éviter de re-router les signaux une fois la commande passée (en cas d'écarts entre nos calculs), il est recommandé de nous contacter afin de définir ensemble ce qu'il est possible de faire pour atteindre vos objectifs. 

Voici une check-list, questions/réponses à se poser et qui nous permet
 de réaliser une pré-étude dans les meilleures conditions :

  • Type de matériaux utilisé (haute température ou non)
  • Numéro des couches ou sont présents les signaux
  • Numéro des grounds (masses) associées si c’est différent des standard comme les 2 exemples ci-dessous. Le 3ème exemple étant un type de cas particulier.
    • Exemple 1 : signal en layer 1, donc ground en 2 (standard, ne pas me le signaler)
    • Exemple 2 : signal en layer 2, donc ground en 1 et en 3 (standard, ne pas me le signaler)
    • Exemple 3 : à me signaler si par exemple, le signal qui est en layer 2 vient en interaction avec la ground en 1 et la ground en 4
  • Le type de signaux présent sur chaque layer :
    • Piste simple de « X » Ohm
    • Piste simple avec guide d’ondes de « X » Ohm
    • Paire différentielle de « X » Ohm
    • Paire différentielle avec guide d’onde de « X » Ohm
  • Si vous avez déjà des valeurs de pistes et que vous souhaitez un empilage, donc il faut préciser :
    • Piste simple : largeur de la piste
    • Piste simple avec guide d’ondes : largeur de la piste et l’isolement entre les masses
    • Paire différentielle : largeur des 2 pistes et isolement entre elles
    • Paire différentielle avec guide d’onde : largeur des 2 pistes et isolement entre elles, plus l’isolement entre les pistes et les masses de chaque coté.
  •  Si vous n’avez pas de valeurs de pistes, mais que vous avez un isolement entre couche spécifique à respecter.
    • Exemple : il est impératif d’avoir 430 µm entre la couche 1 et 2, donnez moi les valeurs de pistes pour un signal de « X » Ohm.
  •  Si vous n'avez aucune contrainte, on pourra définir l’isolement entre les couches et les signaux. 

A télécharger :
- Exemple d'un stackup 12 couches
- Exemple de l'empilage du stackup 12 couches
Réalisation des coupons d'impédance contrôlée
 

E.R.E